Perdre le sud

On met du temps à comprendre la carte ci-dessus.

Peut-être pas beaucoup.

Mais quand même un peu.

Simplement parce que le sud a été placé en haut, alors que dans la majorité des représentations actuelles, c’est le nord qui domine.

Évidemment.

Il n’en a pas toujours été ainsi.

Cela semble tellement incontestable, une carte. Tellement autoritaire. Elles s’affichent quotidiennement, du GPS du téléphone à l’ordinateur, au moindre écran montrant la météo. Elles trônent dans les salles de classe, les bibliothèques. On pense : « C’est la vérité. »

Mais rien n’est plus subjectif qu’une carte.

À tel point qu’elles relèvent du droit d’auteur. Ainsi, certaines cartes contiennent des erreurs volontaires afin d’identifier les plagiats.

Nombre de cartes anciennes n’érigeaient pas encore le nord en dieu devant lequel s’agenouiller. Ou usaient de représentations symboliques.

 

Moi aussi, j’ai eu envie de perdre le nord. Pour retrouver le sud.

La carte ci-dessus, qui est aussi une sorte de sommaire de cette rubrique, « Granajola », au sein duquel vous êtes amenés à vous déplacer pour chercher les petits points blancs – d’entrée vers les textes et les images… –, je l’ai créée à partir de la représentation de Hobo-Dyer.

L’Europe devient comme un petit volant sur les fesses de l’Afrique majestueuse qui a l’air en grande conversation avec l’Amérique du Sud. L’Amérique du Nord, quant à elle, semble fuir timidement vers le pôle…

Ci-dessous, une édition par ODT Maps de The Hobo-Dyer Equal Area World Map (avec l'Australie au milieu) :

 

Il y en a bien d’autres, qui proposent une appréhension différente des proportions. Elles libèrent quelque chose dans l’imaginaire. Soudain, les frontières deviennent de plus en plus absurdes. C’est pourquoi je les ai effacées de ma propre carte. La familiarité des contours nous est enlevée. Alors, on peut habiter le monde.

Ainsi la carte de Peters qui rétablit l’immensité africaine.

 

La carte de Peters est utilisée, par exemple, par l’artiste Mona Hatoum – parmi d'autres représentations cartographiques alternatives.

À suivre…