71 CARRES NOIRS

Fragment 31

8 avril 1970

Ma chère Fifi,

Tout à l'heure, j'ai reçu ta lettre qui m'a fait grand plaisir et je t'en remercie. Je ne veux pas tarder à t'écrire car je ne voudrais pas que la lettre que j'ai envoyé à Yvette vous donne des inquiétudes. Aussi, pour vous rassurer, je te réponds par retour, sur des cartes pour que vous voyez où se situe notre glissement de terrain.

Sur la carte n°2, la marque rouge est le glissement, qui s'est arrêté sur le pavillon des petits garçons d'une part et entre les deux pavillons garçons d'autre part. Le tracé bleu est le chemin qu'ont du faire les bulldozers, pour arriver jusqu'à la masse de terre, de rocher et de neige. Le chemin de gauche n'est jamais ouvert de l'hiver, aussi les bull ont travaillé deux jours pour l'ouvrir, la couche étant très importante. Le bull qui a attaqué derrière a eu aussi beaucoup de mal car le Chemin de Charbonnières n'était pas dégagé au delà des cuisines. S'est le trait bleu large que j'ai tracé sur les bâtiments du sana. Des hommes à la pelle dégage le toit du pavillon des garçons, je t'assure que les bâtiments sont vraiment solide pour supporter un poids pareil. S'est effrayant de le voir. On frémit quand on pense au danger qu'on couru ces pauvres gosses. Enfin espérons que cela ne se reproduira pas. Mais j'ai peur avec le dégel qui pourrait être brutal vu la saison avancée ou nous sommes.

Avec mes cartes et mes dessins, vous n'aurez pas de mal à situer les lieux.

Lucette

retour à la stèle