On sillonne les quatre coins du monde à la recherche d’une histoire à garder dans un coin de la tête. On se réchauffe au coin du feu. On se retrouve au coin de la rue. On se regarde du coin de l’oeil. On reste dans son coin. On évite les coins malfamés. On va au petit coin. On est renvoyé au coin et on achète sur Le bon coin.

Wassily Kandinsky écrit en 1926 que la convergence entre deux lignes porte en elle « la promesse du plan ». Peut-on alors avancer l’hypothèse que le raccord de deux plan – c’est à dire le coin – porte en lui la promesse d’un espace?  

Si oui de quel espace s’agit-il?