Peu de gens s'en souviennent mais dans la nuit du 15 au 16 avril 1970, sur un Plateau de Haute-Savoie, le Sanatorium pour enfant "Le Roc des Fiz" s'est effondré, faisant 71 morts, dont 56 garçons.

C'était le dégel et cette nuit-là, un glissement de terrain a enseveli toute l'Aile Ouest du sana, emportant deux Pavillons de Garçons et le premier étage du Chalet des infirmières.

A l'époque, on a accusé la montagne, on a parlé de « catastrophe naturelle imprévisible » et l'affaire a été classée.

J'ai passé toute mon enfance dans cette zone, sans jamais entendre parler de cette histoire. Il y a deux ans, par hasard, je suis tombée sur une petite stèle cachée dans la montagne, sans nom, avec une simple date et j'ai commencé à chercher...

Depuis 2008 et l'apparition des réseaux sociaux, les victimes de cette catastrophe, dispersées aux quatre coins de la France, commencent à se retrouver et à sortir du silence.

Le deuil n'est pas fait et les témoignages qui remontent dévoilent une histoire bien plus complexe qu'il n'y paraît.

 
CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR ENTRER DANS LA RUBRIQUE

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR ENTRER DANS LA RUBRIQUE

RUBRIQUES


DES RUINES POUR ORIGINE
Sépànd Danesh

« NOUS ALLONS PERDRE DEUX MINUTES DE LUMIÈRE »
Frédéric Forte

SUSPENS & SYNCOPE
Agnès Geoffray

LES TENDRES PLAINTES
Perrine Lamy-Quique

ÉTAT D'URGENCE,
JOUISSANCE D'ÉTAT

Alban Lefranc

GRANAJOLA
Laure Limongi

LE MUSÉE DES VALEURS SENTIMENTALES
Gaëlle Obiégly

DE L'ATTIRAIL
Raphaël Tiberghien