SUSPENS & SYNCOPE

AGNÈS GEOFFRAY

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR ENTRER DANS LA RUBRIQUE

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR ENTRER DANS LA RUBRIQUE

Depuis longtemps des corps pendus, suspendus, des gestes arrêtés, des paroles figées hantent mon travail  de photographie et d’écriture. Ces figures reviennent inlassablement au gré de mes travaux. Je joue de ces arrêts et ces états de suspensions, entre la chute et l’ascension, entre l’effondrement et l’élévation. Ce qui est fascinant dans le suspens c’est le temps manquant. On ne sait rien du temps précédent, on devine tout juste le temps suivant, un mouvement suspendu où tout est encore possible. Un temps de résistance. L’étirement du temps, cette attente figée est une résistance face au drame à venir. 

       Au fil des échanges avec Vanessa Desclaux, le suspens a glissé peu à peu vers la syncope. Cette rupture dans le réel, ce flottement temporel, cet arrêt est devenu éclipse. Défaillir doucement ou sombrer brutalement, pour se mettre en retrait du réel. Convulsionnaires, hypnose, mystique et affabulation, seront convoqués pour échanger, dialoguer et mettre en présence ces états de suspension et ces états syncopés.

Remerciements à Stéphanie Jamet pour nous avoir initialement invitées à réfléchir à la notion de syncope. Egalement à Benjamin L. Aman pour sa collaboration sonore, et à Mordjane Mira et Selwan Cherfi, performeurs, pour leur contribution à la performance lors de la soirée N/Z aux Laboratoires à Aubervilliers.

 

ENTRER DANS LA RUBRIQUE

RUBRIQUES


DES RUINES POUR ORIGINE
Sépànd Danesh

« NOUS ALLONS PERDRE DEUX MINUTES DE LUMIÈRE »
Frédéric Forte

SUSPENS & SYNCOPE
Agnès Geoffray

LES TENDRES PLAINTES
Perrine Lamy-Quique

ÉTAT D'URGENCE,
JOUISSANCE D'ÉTAT

Alban Lefranc

GRANAJOLA
Laure Limongi

LE MUSÉE DES VALEURS SENTIMENTALES
Gaëlle Obiégly

DE L'ATTIRAIL
Raphaël Tiberghien