Laure Limongi

 

Laure Limongi est née à Bastia ; elle vit à Paris ; travaille en mouvement. Elle développe un geste artistique qu’on ne peut figer en une pratique, un genre. L’écriture y est centrale, à travers la publication de livres tels Fonction Elvis (Éditions Léo Scheer, 2006), une fiction déroulant le mythe du king ; Soliste (Inculte, 2013) évoquant le pianiste Glenn Gould ; un essai littéraire autour de Denis Roche, Hélène Bessette, Kathy Acker et B.S. Johnson, Indociles (Éditions Léo Scheer, 2012) ; Ensuite, j’ai rêvé de papayes et de bananes, collaboration avec la graphiste Fanette Mellier (Le Monte-en-l’air, 2015) avec qui elle avait déjà réalisé Le Travail de rivière (Dissonances-Chaumont, 2009) ; ou encore Anomalie des zones profondes du cerveau (Grasset, 2015) qui, partant de la migraine, irradie dans bien d’autres domaines : la neurologie, l’archéologie, des séries télévisées…

Laure Limongi pratique également la lecture publique et musicale ainsi que la performance qui entretient un dialogue (réflexif, iconique, mélancolique, humoristique…) avec ses œuvres imprimées ou s’en indépendantise. Ainsi Aiguille & poésie – & amour en chas (Palais de Tokyo, 05/12/15), Cahiers cousus et mousse au chocolat #1 (Laboratoires d’Aubervilliers 13/09/13) et #2 (Maison de la Poésie de Paris, 06/12/14), Trahison, tradition – Traición, tradición (exposition Black Coffee, Paris, 19/10/14), La grève (dans le cadre de « Flamme éternelle » de Thomas Hirschhorn, Palais de Tokyo, 16/05/14)…

On pourrait également citer des collaborations musicales – avec les musiciens Pierre Henry (disque Deux coups de sonnette, Signature/Radio France), Olivier Mellano… – ou des productions pour la radio – ainsi An Idea of Glenn Gould pour France Culture, avec la réalisatrice Nathalie Battus.

Éditrice, elle a créé la collection « & » chez Al Dante en 2001 (des essais qui évoquent la littérature contemporaine (poésie, prose expérimentale) et les arts de performance, dans la perspective de souligner le dialogue entre les arts) puis la collection « Laureli » en 2006 aux Éditions Léo Scheer – fictions, romans poétiques, projets collectifs… une soixantaine de titres parus, de nombreux jeunes auteurs mais aussi des redécouvertes tels Hélène Bessette ou Raymond Federman et quelques traductions : PanAmérica de José Agrippino de Paula, Matière première de Jörg Fauser…

Elle occupe l’un des premiers postes d’enseignement de la création littéraire créé en France au sein du Master Lettres & Création littéraire du Havre, cohabilité par l’ESADHaR et l’université du Havre ; elle en coordonne le parcours Création.

Laure Limongi est membre du comité d’administration de la Société des gens de lettres (SGDL).

www.laurelimongi.com

 

Photographie © Catherine Hélie

 
© C.Hélie

© C.Hélie